5 raisons pour lesquelles vos mails finissent en spam

5 raisons pour lesquelles vos mails finissent en spam
Quand on fait du mail marketing, la plus grande hantise est à mon sens... de tomber dans les spams ! Rien de tel pour avoir encore moins de retour(s) de cet outil de communication. J’ai souhaité aborder ce sujet, car c’est une question plutôt récurrente (dans mon réseau du moins), et qui, finalement, me donne tout simplement envie de vous exprimer le pourquoi du comment et le pourquoi de l’intérêt. Ça vous inspire ? Alors c’est parti !

L’ e-mailing est l’un des outils de marketing direct les plus répandus. Bien qu’il soit un support plutôt compliqué marketinguement parlant, (il convertit peu, et demande beaucoup de temps), il reste l’un des outils les plus simples à mettre en place.

Selon le ou les objectifs auxquels il doit répondre, il peut même être plutôt intéressant. Mais la grande majorité des entrepreneurs (du moins, ceux de ma communauté) ont beaucoup de mal à être lu. Et une remarque revient souvent : comment faire pour ne pas que les mails finissent en spam ?
Je me suis moi-même posée la question, car c’est une plaie permanente… J’ai donc envie de vous partager mon expérience sur le sujet et vous donner 5 pistes qui expliquent pourquoi vous êtes considéré comme spam. Ainsi, vous serez – je l’espère – en mesure de corriger les quelques critères qui vous portent préjudice.

Pourquoi s’assurer de ne pas tomber dans les spams est important

Avant de voir pourquoi nous tombons dans les spams, il faut comprendre l’importance de ne pas y être. En effet, la réponse la plus évidente est celle de ne jamais être lu. Cependant, les retombées indésirables vont bien au-delà de ça !

Optimiser votre taux de lecture

Comme vu en introduction, augmenter son taux d’ouverture, est un objectif latent dans la stratégie d’email marketing. Ceci est un indicateur pour le moins probant de la qualité de votre contenu et de l’engagement de vos abonnés (le combo gagnant de vos statistiques quoi).

Mais ce taux de lecture peut être saboté par le fait que vous atterrissiez en spam. Car bien souvent, personne ne les regarde. Donc pour s’assurer d’être lu, mieux vaut s’assurer d’arriver au bon endroit.

Eviter que vos propres clients ne reçoivent plus vos messages

Une des raisons pour lesquelles on ne souhaite surtout pas finir en spam, est que c’est un cercle vicieux. Et malheureusement, assez rapidement, nos adresses mails et pire : notre nom de domaine finira blacklisté par les registrars. C’est à dire que les fournisseurs d’accès et les hébergeurs identifieront automatiquement votre adresse mail comme indésirable ce qui aura 3 effets « techniques » néfastes :

  • Atterrir irrémédiablement en spam
  • Ne pas arriver du tout dans la boite mail du destinataire, car détruit avant d’y arriver
  • A terme, diminuer l’autorité et donc le référencement du domaine

Et je peux vous parler par expérience : qui me vaut aujourd’hui bien souvent d’envoyer un sms à mes clients afin de m’assurer que mon mail
a bien été reçu ! (quand le délai de réponse me semble suspicieux) …

Maintenant qu’on comprend un peu plus sérieusement l’enjeu d’avoir une adresse mail passe-partout (comprenez non bloquée), voyons maintenant les raisons qui impactent directement le non passage de ces filtres.

Quels sont les filtres des gestionnaires d’email ?

 

 

Petit détour avant de commencer, pour vous rappeler les critères des fournisseurs d’accès internet (ceux qui vous délivrent / gèrent vos boîtes mails).
Il existe 5 grands filtres « techniques » d’analyse, présentés principalement sous forme de ratios : 

  • Contenu textuel / nombre d’images
  • Texte / contenu HTML pour la mise en forme
  • Texte / nombre de liens
  • Nombre de liens dans le message en erreur 404
  • Et la réputation des domaines associés aux liens

 

Et il faut quand même le préciser, de mauvais résultats sur ces indicateurs, aura un impact direct sur l’autorité et donc la réputation de votre domaine (le nom de domaine de votre site web).

5 raisons pour lesquelles vos mails finissent en spam

5 raisons pour lesquelles votre  mail est considéré comme spam

En plus des filtres techniques des registrars qu’il est bon de contenter pour améliorer votre taux d’ouverture et donc éviter d’être blacklisté, voici également quelques points de vigilance auxquels il vous faudra penser pour vous assurer un meilleur taux d’ouverture et éviter que vos mails finissent en spam :

1. La longueur de votre objet

Pour faire simple, c’est 65 caractères, grand max ! Sinon … Les robots vont dire « alerte » « alerte, « alerte ». Car ils considèrent que c’est du spam tout simplement.

Pour l’expliquer, je vous invite à regarder les spams (justement) que vous recevez. Bien souvent ces robots ne sont pas calibrés. Ils envoient en masse avec des copier / coller de texte en objet. Et bon nombre d’entre eux (les objets des messages) sont des phrases complètes ou du moins, relativement longues ! Donc, avoir un objet de message simple clair et concis aidera les filtres à vous identifier comme gentil expéditeur (donc non suspect).

Tout comme éviter que votre destinataire ne clique sur la sonnette « spam » à cause de cette caractéristique visuelle (j’ai moi-même blacklisté mon banquier à cause de ça ! hahaha).

2. Le vocabulaire utilisé

La encore … La technologie ne nous laisse que peu de chance ! Outre l’analyse contextuelle, les filtres sont aussi calibrés pour une analyse textuelle ! Oui oui, votre texte, vos mots quoi… En gros, ces machines sont réglées pour détecter les termes largement utilisés par les spams. En voici quelques uns :

  • Promo
  • Offre
  • Dernière chance
  • Vendre
  • Urgent…

La plupart des termes d’action à visée commerciale sont identifiés comme mauvais. Et qu’ils soient présents dans l’objet ou le contenu du message lui-même, le résultat sera identique. Toutes ces expressions poussant aux CTA (appels à l’action pour les non initiés) vont être un facteur important de votre crédibilité pour ces filtres.

Non, je ne suis pas en train de dire qu’on ne peut pas faire de mails commerciaux, ce que je veux dire c’est qu’il ne faut pas faire que ça. Si vous ne faites que donner vos offres par mail et faire du rabattage .. C’est là que ça posera problème.

Trois solutions simples peuvent vous aider :
 
  • ne pas mettre que ça dans vos mails commerciaux : ajouter des exemples, des témoignages, les raisons qui vous ont poussé à proposer ce produit ou service
  • et/ou envoyer d’autres mails qui n’ont pas d’objectifs commerciaux
  • proposer régulièrement de vraies newsletters

3. L’autorité du domaine

Vous avez pu le lire à plusieurs reprises dans les paragraphes précédents, l’autorité de votre nom de domaine jouera un rôle important. En d’autres termes c’est la crédibilité de votre nom et sa notoriété qui seront analysées. Aux yeux des robots du web, qu’il s’agisse de ceux de votre fournisseur (d’email) ou même ceux de notre cher google, plus votre nom sera bien noté, plus il sera facile de lever les barrières.

Si votre site est jeune (entendez récent) il est fortement recommandé de (faire) modifier les voies par lesquelles transitent vos communications.

D’un point de vu technique, c’est ce qu’on appelle les DNS (Domain Name System) pour faire simple c’est ce qui donne un code d’authentification au nom de votre site. Un peu comme les plaques d’immatriculation pour nos voitures. Si ce code n’est pas connu, il a peu de crédibilité.

Donc il est régulièrement « mis en quarantaine » parce que les systèmes vont s’en méfier.

Pour palier à ce phénomène, et en attendant que les feux de votre adresse web passent au vert .. Il est recommandé de changer ces fameux DNS pour ceux de votre hébergeur. Généralement, celui-ci ayant une masse importante de données circulantes, et vu son antériorité, ses DNS auront leur laisser-passer.
Ainsi, on a plus de chance d’être bien vu dans les rouages d’internet.

4. Le taux de délivrabilité de votre outil de mail marketing

Nos adresses mails reliées au DNS de notre hébergeur, on pourrait croire que le chemin sera moins sinueux … Mais c’est sans compter sur la panoplie d’outils qui sont à notre disposition …

Il en existe autant que de tâches que l’on pourrait accomplir. Mais l’une d’elle est assez systématique. Lorsque l’on se lance à la conquête du mail marketing, on finit par s’inscrire sur un outil d’emailing ! Il en existe là encore … Un sacré nombre ! Et la bataille fait rage sur ce segment de marché. Pour autant …
A quoi sert un outil d’envoi si c’est pour ne jamais arriver ? C’est ce qu’on appelle le taux de délivrabilité.

Celui-ci repose, comme précédemment sur l’autorité du domaine de l’outil, sur les technologies et les configurations mises en place … Bref .. tout un tas de facteurs qui vont tous influencer sur la même chose : qu’un mail arrive à bon port ou .. non…

Des critères qui sont, là encore, jugés pour accorder le droit de passage de votre mail. Donc concrètement, plus le taux de délivrabilité de votre outil est élevé, plus vous atteindrez la boite de réception des destinataires.

En résumé : choisissez vos outils sur des critères précis pour vous assurer la meilleure efficacité !

5. Les lecteurs qui vous dénoncent en spam

Ce dernier point n’a plus rien à voir avec la technique ou les fournisseurs que vous pourrirez utiliser, mais à au contraire tout à voir avec vous ! Et bien sûr, on ne s’arrête pas à l’objet seulement. Tout le contenu de vos messages va être parcouru. Et … Quelles qu’en soient les raisons.. Vous n’êtes pas à l’abri qu’un destinataire clique sur le bouton « spam » à côté du mail apparu dans sa boîte …

Quand je parle de contenu, ce n’est pas uniquement d’un point de vue rédactionnel comme on serait tenté de simplifier. Certes oui, ce que vous partagez avec vos abonnés doit être suffisamment qualitatif pour être et rester digne d’intérêt, mais il y a aussi 2 autres critères à penser qui sont la régularité et la diversité des contenus proposés.

Personnellement, je pars du principe qu’une personne qui s’abonne à ma newsletter le fait parce qu’elle trouve mon contenu intéressant, et apprécie de le recevoir par mail. (pour être sûr de ne rien manquer ?). C’est là tout l’intérêt de diversifier sa communication même au sein d’un même support…

Un email peut vêtir bien des formats : simple mail d’écriture, push pour informer d’un nouvel article, enquête, newsletter, webzine … Vous avez la liberté totale d’être et de montrer qui vous êtes vraiment. Alors profitez-en !

Mais … Il faut également penser à ne pas être trop insistant .. Ne pas submerger les boîtes non plus.

 

Bref .. Comme dans un bon p’tit plat, les ingrédients doivent être mesurés pour donner le meilleur résultat.

 

 

5 raisons pour lesquelles vos mails finissent en spam
5 raisons pour lesquelles vos mails finissent en spam

Vous souhaitez être informé de
la publication d’un nouvel article ?

Inscrivez-vous et recevez directement le lien dans votre boite mail 😉
ou bien

Les coquilles, ce n’est pas que dans les omelettes … et ça arrive même aux grands Chefs ! Alors si j’en ai manqué, n’hésitez pas à me les signaler ;-). Pour cela, sélectionnez le texte à corriger puis tapez Ctrl + Entrée . Merci d’avance de votre contribution 😘

Comment avez-vous trouvé cet article ?
Ce qu'ils en ont pensé
[Total: 1 Average: 5]

Centre de préférences de confidentialité

Indispensables

permet la gestion des cookies - récolte le consentement pour 2 ans

PHPSESSID

Gestion des consentements

Permettent de récolter votre consentement et vos réglages sur ce qui est enregistré ou non.

catAccCookies, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Analytics

Cookies de statistiques de navigation

gadwp_wg_default_dimension, gadwp_wg_default_metric, gadwp_wg_default_swmetric

autres

cookies d'utilisation de l'administration du site - uniquement auprès des administrateurs de ce site

tk_ai, wp-settings-5, wp-settings-time-5

Et si vous receviez mes prochains articles en avant première dans votre boite mail ?

votre mail ne sera jamais prété, échangé ou vendu (burk !)

Merci pour votre inscription ! Une demande de confirmation vous a été envoyé par mail ;-)

Pin It on Pinterest

Share This

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :