Les debours, un avantage commercial indéniable !

Les debours, un avantage commercial indéniable !

Août 15, 2014

Une fois n'est pas coutume, la recherche d'arguments commerciaux pour choisir tel ou tel prestataire est une priorité pour vos prospects. Depuis quelques années, la bataille des prix fait rage, et finalement ces derniers ne sont plus vraiment l’élément primordial dans le choix que fera votre futur (ou pas) client. Un autre axe majeur de la guerre concurrentielle est celui de la (source de) différenciation.

Et dans un monde du « everything, right now ! » (tout, tout de suite), je vous propose une solution qui pourrait faire la différence… Aujourd’hui, je vais donc vous parler des débours. Un moyen comptable, pour les indépendants, de proposer des « packages all inclusive » sans avoir de frais entrant dans leur chiffre d’affaires.

Les débours ? Mais qu’est ce que c’est ?

Il s’agit ici de montants réglés pour le compte d’un client, c’est à dire de sommes que vous avancez pour votre client.

Qui peut profiter du système de débours ?

Tous les indépendants : micro-entreprises, auto-entrepreneurs, libéraux et même les entreprises individuelles.

Comment ça marche ?

Les débours doivent faire l’objet de rééditions de comptes exacts. C’est à dire que vous refacturez aux centimes près les dépenses effectuées. ATTENTION ! Il ne s’agit en aucun cas de remboursement de frais.

Et en pratique ?

Une condition de départ : le client final doit avoir donné mandat à l’entreprise (intermédiaire) pour engager des dépenses en son nom. Ce mandat peut-être tacite, mais autant faire les choses en bonne et due forme, non ? Alors, je vous offre un exemple de mandat préalable, ainsi qu’un mandat de débours qui vous permettra une justification officielle en cas de contrôle. Pour le mandat préalable.

Ensuite, ce qu’il faut faire :

Etablir la facture au nom de votre client (même si vous réglez la somme) – vous en garderez copie et fournirez l’original en annexe de facture à votre client.

Le côté comptabilité

D’un point de vue purement comptable, pour les micro-entreprises par exemple, les dépenses n’entrent pas dans le chiffre d’affaire, ni dans les charges d’activité. Il faut enregistrer ces débours au compte 467 de la classe 4. Pour les auto-entrepreneurs, micro-entreprises à comptabilité simplifiée, les débours et factures de débours ne seront pas à mentionner dans votre chiffre d’affaires.

La facture à votre client

Bien que l’on puisse éditer une facture globale sur un seul document et que les débours figurent sur une ligne spécifique, j’aime la clarté et vous conseille une facture à part pour vos débours, mentionnant la facture originale. Pour les aficionados du mail, sachez que vous pouvez transférer votre facture et celle du prestataire en amont mais qu’elles doivent impérativement intégrer la signature de mail pour être considérées comme originales. Donc,  pour votre facture : votre signature de mail ; pour l’original du débours, le mail original avec signature de l’entreprise chez qui vous avez commandé.

Petit plus supplémentaire au système de débours

Grâce à ce système, vous offrez également à votre client le moyen de récupérer de la TVA !

Dans cette phrase je pense surtout au micro-entrepreneur. Comme vous n’êtes pas assujetti à la TVA, vos prospects peuvent hésiter parfois à faire appel à vos services.

Et bien maintenant, grâce à ce système de debours, ils pourront quand même récupérer une partie de cette fameuse TVA !

Pour aller plus loin … quelques exemples concrets :

Pour être encore plus explicite, voici quelques cas plausibles (mais sortis de mon imagination) qui pourraient peut-être vous aiguiller.

  • Vous êtes aide à domicile et achetez les produits pour vos clients : bien que ce soit parfois difficile à obtenir, vous pouvez réclamer une facture au nom de votre client afin de lui facturer en débours ces sommes engagées.
  • Vous êtes infirmière libérale : les médicaments, produits de soins non remboursés que vous récupérez pour le compte de vos patients peuvent faire aussi l’objet de débours, à condition d’obtenir une facture à leurs noms (de la part des pharmacies ou autres).
  • Informaticiens, vous réparer les ordinateurs de vos clients. Après diagnostic vous pouvez très bien entrer dans le cadre du débours pour les pièces détachées, la facture sera effectuée au nom du client.
  • Vous êtes, comme moi, communicants professionnels : tous les travaux d’impression, produits publicitaires, marquages, etc … peuvent parfaitement s’intégrer aux débours, il faut simplement faire une facture des prestataires à votre client.
  • Vous êtes plombier et devez changer la robinetterie d’un de vos clients, ou le climatiseur : et bien, il suffit d’obtenir la facture au nom de votre client par vos fournisseurs pour que les produits ne rentrent pas dans votre CA !

Vous voulez d’autres exemples ? N’hésitez pas à demander ! Au plaisir de vous être utile !

Vous souhaitez être informé de
la publication d’un nouvel article ?

Inscrivez-vous et recevez directement le lien dans votre boite mail 😉

ou bien

Les coquilles, ce n’est pas que dans les omelettes … et ça arrive même aux grands Chefs ! Alors si j’en ai manqué, n’hésitez pas à me les signaler ;-). Pour cela, sélectionnez le texte à corriger puis tapez Ctrl + Entrée . Merci d’avance de votre contribution 😘

Comment avez-vous trouvé cet article ?
Ce qu'ils en ont pensé
[Total: 4 Average: 4.3]

Et si vous receviez mes prochains articles en avant première dans votre boite mail ?

votre mail ne sera jamais prété, échangé ou vendu (burk !)

Merci pour votre inscription ! Une demande de confirmation vous a été envoyé par mail ;-)

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :