En fait la règle d’or est qu’il faut se STRUCTURER, s’organiser et faire les choses de façon cohérente. Voyons un peu chacune de ces deux visions et développons un peu la chose …

Si on parle des supports de comm’ et donc de promotion (autant appeler un chat, un chat hein !)

Utiliser différents canaux / différents supports à son intérêt car cela permet d’augmenter le nombre d’ODC (Mo mo mo motus ! Je l’ai placé !!!! Haha ! Je n’y arrive pas tous les jours ! ODC c’est en fait les Occasions De Contact. Comprenez par là chaque fois qu’une pub Quelle que soit sa forme – visuelle, auditive, olfactive, … aura atteint la personne que vous souhaitez toucher.

Et plus les canaux seront variés, plus les chances de « contact » avec votre cible seront importantes.

Par contre, il faut le faire intelligemment. C’est la reprise de ma négation.

En fait, on ne peut pas le faire n’importe comment ou n’importe quand.

Il faut toujours identifier sa cible (bah oui … Si je vends des croquettes pour chien mais que je parle à ceux qui n’en ont pas (de chien) … Aucune chance qu’ils viennent m’en acheter .. Ou alors ils font partie de ceux qui … Bref passons !) et ses comportements, ses habitudes pour savoir comment, quand et où lui parler.

Une fois ces 2 éléments identifiés, on détermine les actions à mener pour répondre aux objectifs. Et le message à transmettre peut être présenté sur différents supports. Il faut juste s’assurer que votre cible le verra.

Si on parle de stratégie de marque, c’est à dire des différents produits et services

Rien n’empêche d’avoir plusieurs cordes à son arc ! (en jargon business on appelle ça des domaines d’activité stratégiques ou DAS).

Chaque DAS (maintenant que vous savez ce que c’est, c’est plus rapide à écrire !) aura sa propre stratégie marketing. Car ils ne touchent pas les mêmes prospects, qui ont donc des habitudes différentes, des modes de consommation différents. On s’adressera à eux de façon personnalisée. Donc on peut très bien lancer plusieurs services sans pour autant être trop dispersé. Simplement il faut s’organiser (encore une fois) et faire comme s’il s’agissait de 2 entreprises différentes qui ont leur propre code.

Connaissez-vous le point commun entre Evian, Dannette, P’tits Filous, et Blédina ?

Ou mieux ! Entre Volvic, Badoit ou La Salveta ? Ils font tous partie du groupe : Danone ! On appelle ça une marque Ombrelle (qui chapeaute les marques de ses gammes de produits) Il y avait même Lu ! Mais la marque a revendu ce segment produit en 2007.

Pour faire une étude de cas (ce qui est souvent plus parlant) chacun de ces produits s’adressent à vous de façons différentes, et ont leur propre « personnalité ». Il en va de même pour vous et votre expertise. Vous pouvez très bien communiquer sur plusieurs fronts mais de manière distinguée en ciblant très précisément les personnes à atteindre.

Donc si on récapitule : oui, augmenter sa visibilité par différents moyens. Mais on le structure stratégiquement et marketingment parlant. ;-).

Vous avez compris ? Et en cas de question, n’hésitez pas !

Ce qu'ils en ont pensé
[Total: 0 Average: 0]

Et si vous receviez mes prochains articles en avant première dans votre boite mail ?

votre mail ne sera jamais prété, échangé ou vendu (burk !)

Merci pour votre inscription ! Une demande de confirmation vous a été envoyé par mail ;-)