Comment se distinguer sur son marché et trouver des clients

Avr 26, 2019

Contrairement à bon nombre d’indépendants, l’entrepreneuriat je l’avais dans le sang. J’ai su à 17 ans que la communication, le marketing, était ma vocation (au sens large du terme) et que je ne convenais pas au salariat. J’ai donc orienté tout mon parcours universitaire pour répondre aux différents besoins de mes clients, que j’accompagne depuis déjà 8 ans vers un marketing unique et authentique. Et déjà rien qu’avec ça … On facilite grandement sa recherche de clients !!!

Contrairement à bon nombre d’indépendants, l’entrepreneuriat je l’avais dans le sang. J’ai su à 17 ans que la communication, le marketing, était ma vocation (au sens large du terme) et que je ne convenais pas au salariat. J’ai donc orienté tout mon parcours universitaire pour répondre aux différents besoins de mes clients, que j’accompagne depuis déjà 8 ans vers un marketing unique et authentique. Et déjà rien qu’avec ça … On facilite grandement sa recherche de clients !!!

 

Ma première astuce « client » a été de ne pas me déclarer avant le premier contrat ! Comme ça on gagne en énergie, en démarches administratives et en aisance relationnelle.
De cette manière, la dynamique prend une autre dimension, puisque la machine est déjà en route.
Ensuite, c’est un travail quasi quotidien qui pourra être facilité par plusieurs facteurs. Vous voulez les connaître ? Suivez le guide 😉

Un constat comme point de départ

Chaque entrepreneur que je rencontre est bien souvent trop influencé (pour ne pas dire carrément gouroutisé) par tout ce qu’il a pu voir et/ou entendre de la part de trop nombreux vendeurs de rêve. Donc mon premier conseil sera, arrêtez de croire à tout et n’importe qui, commencez par croire en vous. Ceci implique l’estime de soi bien sûr, mais aussi ce que vous faites, vos capacités, vos compétences, votre histoire. Car vos clients viendront pour qui vous êtes et pas pour vos produits ou services.

1. Pour vous distinguer, soyez vous-même !

Affichez clairement qui vous êtes ! Cela est surement le plus compliqué, pourtant, c’est le principal. Plus tôt on l’intègre et on agit ainsi, moins on perd de temps. Stratégiquement, il s’agit de votre positionnement & de votre Personal Branding (articles à venir). Il n’y a rien de pire que d’afficher ce que l’on n’est pas.

1er mauvais exemple : dire nous alors qu’on n’est qu’un ! On a ce réflexe parfois de dire nous, pensant qu’on aura plus de crédibilité etc… Alors que c’est tout l’inverse ! Imaginez… Vous trouvez une entreprise spécialiste de la prospection, vous vous dites que vous avez trouvé une entreprise « puissante » qui saura à coup sûr vous faire gagner des clients. Arrivé au rendez-vous, vous vous apercevez que le prestataire est une seule personne ne faisant que de la prospection téléphonique. Au final vous vous retrouverez sans doute déçu, frustré, dégoutté d’avoir perdu votre temps, si ce n’est pas déjà votre argent..

Et maintenant transposez l’exemple à vous-même, à votre profession… Là vous devriez trouver quelques exemples dans votre secteur qu’il ne faut surtout pas suivre… Et commencez à être vous. Vous verrez, ce sera bien plus facile de gagner en visibilité et en crédibilité.

2. Avant de sortir de votre zone de confort.. Exploitez là !

Le développement personnel a envahi tous nos réseaux, notre quotidien. Ce n’est pas une mauvaise chose en elle-même !
Mais on confond trop souvent développement personnel et développement d’entreprise. La culture d’entreprise est une chose bien différente, qui intègre votre communication. Ce que je veux dire par là, c’est que la zone d’inconfort n’est pas une bonne publicité pour quelqu’entrepreneur que ce soit. Et pour être plus spécifique : là où on est à l’aise (sa zone de compétence marketing finalement) il est important de rester pour en faire une zone d’excellence. Arrêtons de vouloir à tout prix sortir de notre foutue « zone de confort » (marketing je précise) pour au contraire l’exploiter dans ses moindres recoins. Vouloir aller dans des contrées inconnues est tout à fait légitime (surtout quand on a déjà conquis tous les territoires), mais il faut le faire justement avec l’expérience acquise du terrain maîtrisé.

Exploiter sa zone de confort compétence devrait déjà vous aider à une bonne visibilité. Si vous aimez la vidéo, faites-en. Si votre profil Linkedin est un endroit sur lequel vous arrivez aisément à faire des contacts, allez-y ! Quand on fait quelque chose que l’on apprécie ou que l’on sait faire, notre rayonnement sera plus intense et surtout de qualité !

La raison pour laquelle je prône cette attitude réside en l’analyse de son contraire. Si à l’inverse, on n’a aucune idée du message, qu’on tente de faire une communication, que ce soit du phoning, des publications… mais qu’on n’en maîtrise pas les prémices, alors… Non seulement on ne sera pas vu, mais pire… On sera mal vu ! Mieux vaut ne pas communiquer que mal le faire ! Car cela peut être carrément synonyme de suicide professionnel ! Malheureusement, on se remet rarement d’une mauvaise réputation… (rappelez-vous : on se souvient toujours du négatif, rarement du positif).

Donc on fait ce que l’on sait déjà faire, on gagne en confiance, en assurance, en crédibilité et professionnalisme et ensuite on sortira de cette zone qui nous aura donné l’impulsion d’aller au-delà.

3. Parce que vous êtes vous-même, offrez votre personnalité !

Le lien, le lien et encore le lien. On en manque cruellement depuis l’avènement des réseaux… Pourtant être humain, proposer ses talents simplement en en parlant, en les montrant, suffit à convaincre ! Grand nombre de personnes est aujourd’hui sur Facebook, et le meilleur moyen de convaincre nos interlocuteurs que nous sommes la meilleure personne pour les aider (grâce à nos produits et services) c’est de leur donner envie de nous connaître davantage.

Pour ma part, grâce aux groupes dans lesquels je suis sur les différents réseaux, grâce à mon envie de partage, d’aider autrui à bien démarrer, d’être « professional friendly » plutôt que business à tout prix… Cela fait plus de 2 ans que je ne prospecte plus ! (par les moyens conventionnels). Vous êtes votre meilleur outil de communication ! Le savoir et œuvrez en conséquence vous permettra d’atteindre les objectifs que vous vous serez fixés ;-).

4. Patience, patience, patience !!! Et préparation

J’aimerais revenir sur la légende urbaine faisant croire à tous les badauds que tout arrive en claquant des doigts. Le bling-bling, le « si tu suis ma méthode, tu seras beau/belle et riche ».

C’EST DU FLAN !!!!!

Tout arrive si on fait les choses comme il faut, et surtout avec le temps qu’il faut ! Ou alors on est pété d’oseille et on dépense des fortunes pour abuser de la crédulité des gens pour faire son business.

Pour gagner en visibilité, en notoriété et donc en clients, il faut du TEMPS ! Beaucoup de temps.
Moi ça m’a demandé (et non pas « coûté » car dans tous les cas on investit, on ne dépense pas) 5 ans d’études pour nourrir mon projet, 5 ans de salariat où j’étais bien obligée de subir les affres de dirigeants imbus d’eux-mêmes parfois, et 3 ans d’entrepreneuriat (sur 8) où on a souvent mangé des pâtes à la maison.

A retenir…

Aujourd’hui encore, le business est fluctuant. Il y a des périodes ultra-chargées et d’autres beaucoup plus calmes. Mais avec l’expérience on apprend à gérer ses finances pour fluidifier tout ça ! Donc il faut vous préparer à ce que votre business mette le temps qu’il lui faudra (comptez en moyenne une année) pour en retirer quelque chose.

Dans le même temps j’ai envie de vous faire une confidence : je n’ai jamais compris pourquoi en temps de crise, les entreprises serraient les budgets alloués à la communication alors que c’est la seule bouée permettant de garder la tête hors de l’eau. Car si vous ne communiquez pas, personne ne viendra vous chercher.

Plus votre visibilité sera authentique, honnête et créative, plus vous vous démarquerez. C’est ainsi que les clients viennent à nous.

Commnt s distinguer sur son marché et trouver des clients

Vous souhaitez être informé de
la publication d’un nouvel article ?

Inscrivez-vous et recevez directement le lien dans votre boite mail 😉

ou bien

Les coquilles, ce n’est pas que dans les omelettes … et ça arrive même aux grands Chefs ! Alors si j’en ai manqué, n’hésitez pas à me les signaler ;-). Pour cela, sélectionnez le texte à corriger puis tapez Ctrl + Entrée . Merci d’avance de votre contribution 😘

Comment avez-vous trouvé cet article ?
Ce qu'ils en ont pensé
[Total: 1 Average: 5]

Et si vous receviez mes prochains articles en avant première dans votre boite mail ?

votre mail ne sera jamais prété, échangé ou vendu (burk !)

Merci pour votre inscription ! Une demande de confirmation vous a été envoyé par mail ;-)

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :