La carte de visite est-elle encore un “must-have” ?

La carte de visite est-elle toujours un must-have ? NCN Comm' stratégie marketing, graphisme et digital pour TPE PME et entrepreneurs
Elle est depuis toujours un réflexe dès la création d'une entreprise (et même avant), car la carte de visite représente la stature professionnelle. Pourtant, il est fort dommage de ne pas la remettre en question. Car .. Comme j'ai coutume de dire : Soyons Radin Malin ! Car l'investissement n'en vaut peut-être pas la chandelle !

Il est donc essentiel de penser la carte de visite comme toute action de communication : stratégiquement.
Car il est important de remettre son usage au cœur de son objectif : la prise de contact.

Pourquoi ne faudrait-il pas avoir des cartes de visite

Dans notre monde de plus en plus digitalisé, on utilise beaucoup moins les supports papier. Toute la communication “de contact” est devenue accessoire.

Le réflexe aujourd’hui : internet

Internet a considérablement changé nos habitudes. Qu’il s’agisse d’organisation, d’optimisation ou d’automatisation. Internet nous apporte des réponses pour optimiser notre temps et amoindrir nos prises de tête (combien de cartes de visite avez-vous pu perdre et donc ne plus avoir le nom de la personne ou même le nom de l’entreprise ? Suis-je la seule 😱).
Si je vous dis :

  • Bottins / annuaires
  • Répertoires
  • Filofax

Vous rappelez-vous de ces bons vieux outils ? Ce sont des espèces en voie d’extinction, si elles ne le sont pas déjà (éteintes). Et bien sûr, la carte de visite – très utile puisqu’elle permet en un coup d’œil de se rappeler d’un nom ou nous renseigner sur les infos de contact – fait bien aussi partie de la panoplie des outils de grand-mère…
Bref … Ce que je nomme la communication de contact – dans sa version papier – est devenue accessoire.

Aujourd’hui … le réflexe est de demander à Google, Alexa ou à Siri … Et toutes ces recherches se font … sans notre action concrète et consciente (je suis sûre que l’on a perdu quelques axones et dendrites avec ça …). Mais face à cela, à quoi bon récupérer des bouts de cartons qu’on finira par perdre, jeter et même pire : entasser sans jamais s’en servir ?

Le papier c’est has-been

A l’heure où j’écris, nous sommes déjà dématérialisés. Vous lisez ces lignes depuis un ordinateur, les contacts se font souvent par mail (en moyenne 200 reçus par jour ! source) et une demande directe ou urgente se fait le plus souvent par téléphone.

Le constat est là : depuis une décennie où nous sommes tous de plus en plus connectés et où nous avons le plus de moyens de créer du lien entre les êtres humains, il n’y a que peu de contacts “physiques” directs. Comprenez en face à face bien sûr.

La rencontre ne se faisant plus, quel intérêt y aurait-il donc à stocker du papier qui prendrait la poussière ? (Bon, cela rejoint la réflexion précédente, mais du côté papier).

Ensuite … La tendance étant à l’écologie, la carte de visite (et les supports papier en général) sont un peu délaissés, car ils n’entrent pas du tout dans la démarche. Entre les papiers (cartonnés) eux-mêmes, puis toute la chaine de fabrication, l’empreinte qu’on laisse en exploitant ces procédés n’est pas très écolo… Alors on est aussi tenté de s’orienter vers des outils moins polluants (du moins que l’on pense moins polluants).

Enfin, un manque de pertinence

Vous le lisez souvent dans mes articles, ou m’entendez le rabâcher dans mes vidéos … Mais la pertinence est l’une des 3 clés de la réussite et pas uniquement celle de votre communication.
Et bien, la distribution de cartes de visite est totalement hors de ce champ. Elle a toujours été une démarche très impersonnelle. Je la place – dans sa forme initiale –  dans la même catégorie que le flyer (d’il y a 10 ans).

Souvent distribuée en masse, elle n’a bien souvent aucun ciblage !

C’est en fin de compte le deuxième argument à retenir dans les “contres” (après celui de la distribution). Je vous invite à vous remémorer, ou vous projeter à propos de ces cartes de visite. Voici quelques utilisations dont m’ont fait part mes clients au fil des ans :

  • les laisser en salle d’attente
  • En déposer à la boulangerie
  • Les mettre dans les boites aux lettres
  • les insérer dans des courriers

Attention, je ne critique pas l’action qui au départ est louable et “mieux que rien” bien sûr ! On fait toujours ce qu’on peut avec ce qu’on a ! Cela étant dit, j’aimerais vous faire comprendre l’intérêt et la pertinence de manière illustrée ! Alors …
Et si… Nous allions plus loin pour comprendre l’inefficacité de ces actions ?

Laisser ses cartes en salle d’attente

Les salles d’attente sont un lieu de passage souvent prisé pour laisser sa marque trainer …
Bien sûr, il faut le faire avec l’accord du propriétaire et on y retrouve de nombreux documents.
La carte de visite sera du coup, perdue au milieu de documents plus grands, plus colorés … Bref moins discrets qui voleront la vedette à votre jolie carte… Dommage … On ne les voit même pas… Et puis à force d’être ensevelies, elles finiront par tomber et inexorablement … être jetées. Quelle fin tragique …

La déposer en boulangerie

Le soutien des commerçants est une des rares démarches socioprofessionnelles que l’on trouve encore, en local, dans notre monde. On est tenté de déposer ses cartes de visite un peu partout, et aux commerçants de les accepter. Mais … En bonne perfectionniste que je suis … Je vous annonce que cette démarche n’est pas si pertinente que cela.

Tout d’abord parce que du petit bord de comptoir où elles se situent souvent, l’empilement est propice à la chute. Tous ces petits cartons sur lesquels on va poser sacs et porte-monnaie… Les cartes finissent abandonnées, par terre et direction la poubelle…

Ensuite… Parce que, comme tout le monde … Le monde est pressé… Et ne s’attarde finalement pas à regarder ces prospectus – qui n’apparaissent à nos yeux qu’au moment où l’on nous sert et où l’on n’en a que faire… Donc ils passent inaperçus.

Enfin ce n’est pas non plus leur place “pertinente”. Qui penserait au carreleur au moment d’acheter son journal ou ses clopes ? Nous allons chez nos commerçants dans un but bien précis. Contrairement à une salle d’attente où les documents à disposition deviennent une occupation à part entière, les petits commerçants se retrouvent envahis d’une pollution matérielle et même parfois visuelle. Alors, autant habiller ces comptoirs pour sublimer votre commerce et lui redonner son but premier : permettre aux clients de vous payer !

Glisser des cartes de visite dans les boites aux lettres

Je vais encore vous le rappeler. Les choses ne sont jamais blanches ou noires. Cette technique peut marcher de temps en temps ou pour certaines professions et surtout en BtoB. Mais l’efficacité d’une action de comm’ se calcule en ratio et 1 appel pour 200 cartes distribuées … C’est un peu léger pour être considéré comme opportun. Pour moi, cette pratique est tellement insignifiante par rapport à son efficacité ! Combien de chance avez-vous pour que la personne à qui vous laisseriez votre carte s’en serve vraiment ?

Comme ces innombrables mails que l’on nous envoie … J’apparenterais cette technique à du spam !

Sa taille là encore, joue en sa défaveur … Elle est perdue au milieu des pubs et autres courriers bien plus importants qu’elle, donc on risque de la rater.

Et puis .. C’est un outil dont la connotation est plutôt intimiste (je reprendrai ce terme un peu plus loin) qu’on n’a pas envie d’avoir si on ne l’a pas demandé. Et là … Ça dérange ! Ce qui va jouer sur l’affect des personnes qui la trouveraient et en général … Cela va desservir son propriétaire … Tant sur la crédibilité, que le professionnalisme. Alors, épargnez-vous la dépense non négligeable de centaines de cartes, et optez pour des outils qui feront vraiment la différence !

 Les insérer dans des courriers

J’ai connu de nombreux clients qui aimaient joindre leur carte de visite à leur courrier. “Ça fait pro” me confiaient-ils souvent. Pourtant à mon sens. Ce serait presque le contraire ! L’adage des bonnes pratiques rédactionnelles en matière de courrier nous impose d’identifier l’émetteur et le récepteur du courrier sur ce dernier. À quoi bon ajouter votre carte de visite ? Celle-ci est là pour donner les informations de contact. Que l’on note déjà sur ces courriers (même s’il s’agit d’un fascicule ou d’une plaquette que l’on enverrait). Ajouter votre carte ne vous présentera pas comme plus sérieux ! Cela vous coutera juste plus cher à l’envoi et ne sera qu’un papier de plus qui finira à la poubelle. C’est un peu comme certains commerces alimentaires qui à chaque commande, remettent le même flyer dans chaque sac. C’est une perte considérable à terme ! Comme je vous y invite souvent : soyez radin malin !

Voici donc un petit tour des raisons pour lesquelles aujourd’hui la carte de visite n’est vraiment plus indispensable ! Maintenant. Il faut aussi considérer qu’elle le sera dans certaines situations, et c’est ce que je vous propose de découvrir maintenant.

Dans quels cas la carte de visite va-t-elle devenir un indispensable ?

Après toutes ces mises en situation … Vous serez peut-être en train de vous demander si la carte sert vraiment à quelque chose … Pourtant il reste bien des cas pour lesquels elle sera pertinente rassurez-vous ! Car elle reste un élément  indétrônable dans la panoplie de la papeterie d’une entreprise.

Le B2B : le terrain de jeu de la carte de visite

Un grand nombre de domaines en B2B reste très attaché à ces petits cartons. Par us et coutumes peut-être … Par habitude … Mais en tout cas, certains acteurs adorent ça ! Donc si vous êtes dans un domaine B2B, réfléchissez à 2 fois avant de supprimer ce mini support de comm’.

Lorsque l’on veut asseoir son sérieux

Quoi qu’on en dise, la carte de visite implique et indique à celui ou celle à qui on la tend, une notion de prestance, de qualité +++. Elle est synonyme de professionnalisme et de sérieux. C’est un peu l’effet du print en général, qui paraît davantage classieux que d’autres supports majoritairement digitaux (les réseaux sociaux ne font pas “classe” au 1er abord).

Pouvoir tendre sa carte de visite, aura donc un effet psychologique sur votre interlocuteur. Et utilisera certains biais cognitifs (l’effet de halo exemple) et vous aidera non seulement à faire bonne impression, mais également à rester davantage dans la mémoire de votre interlocuteur.

Si l’on fait du réseautage

Ce dernier point est souvent le point déterminant pour donner toute son importance (ou non) aux cartes de visite. Si l’on envisage de faire partie d’un réseau (ou de plusieurs 😉), les cartes seront alors indispensables ! Car il est de notoriété publique que dans les événements de networking, les cartes de visite (en plus du sérieux qu’elles connoteront) seront le must-have de la soirée !

La carte de visite est une signature dans ces cas-là. Celle qui clôture une rencontre, un échange. Et celui qui n’en a pas … Sera (pour prendre le contre-pied de la qualité) vu comme un amateur.

Il y a donc bien des circonstances pour lesquelles la carte de visite devient un outil incontournable ! Mais il sera important de juger de son efficacité vis-à-vis de votre activité et de votre marché. L’étude d’opportunité est un moyen simple et efficace de pouvoir déterminer de la pertinence d’une idée, ou d’une action de comm’… Mais cela est un autre sujet que j’aurai à cœur de traiter !

Vous avez néanmoins toutes les cartes en main pour savoir si oui ou non la carte de visite est faite pour vous 😉.
Et si vous doutez encore … N’hésitez pas à faire le test !

Vous souhaitez savoir si la carte de visite est faite pour vous ?

Faites le test !

La carte de visite est-elle toujours un must Have ? via @NCNComm'

Vous souhaitez être informé de
la publication d’un nouvel article ?

Inscrivez-vous et recevez directement le lien dans votre boite mail 😉
ou bien

Les coquilles, ce n’est pas que dans les omelettes … et ça arrive même aux grands Chefs ! Alors si j’en ai manqué, n’hésitez pas à me les signaler ;-). Pour cela, sélectionnez le texte à corriger puis tapez Ctrl + Entrée . Merci d’avance de votre contribution 😘

Comment avez-vous trouvé cet article ?
Ce qu'ils en ont pensé
[Total: 1 Average: 5]

Centre de préférences de confidentialité

Indispensables

permet la gestion des cookies - récolte le consentement pour 2 ans

PHPSESSID

Gestion des consentements

Permettent de récolter votre consentement et vos réglages sur ce qui est enregistré ou non.

catAccCookies, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Analytics

Cookies de statistiques de navigation

gadwp_wg_default_dimension, gadwp_wg_default_metric, gadwp_wg_default_swmetric

autres

cookies d'utilisation de l'administration du site - uniquement auprès des administrateurs de ce site

tk_ai, wp-settings-5, wp-settings-time-5

Et si vous receviez mes prochains articles en avant première dans votre boite mail ?

votre mail ne sera jamais prété, échangé ou vendu (burk !)

Merci pour votre inscription ! Une demande de confirmation vous a été envoyé par mail ;-)

Pin It on Pinterest

Share This

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :