5 actions marketing qui vous font perdre du temps pour rien

5 actions marketing qui vous font perdre du temps pour rien - NCN Comm', spécialiste marketing Lyon et vallée d'azergues

Oct 11, 2020

Dans un souci d'efficacité pour aider au mieux mes clients ... Je me suis aperçue qu'un sujet n'était absolument jamais traité en public : les mauvaises actions de comm' qui plombent tout ! Alors forcément .. J'ai ressenti le besoin de m'exprimer sur le sujet. Ça vous inspire ? C'est parti !

Ok .. mon intro est un peu exagérée .. Car il n’existe pas vraiment de mauvaises actions de communication. Il n’y a souvent qu’un mauvais ciblage, un mauvais timing, ou une création non adéquate vis-à-vis des attentes du public.

Néanmoins, je vois trop d’erreurs dans mon cercle pro pour les laisser passer aujourd’hui.

[petit blabla]

Mes clients entrepreneurs se divisent en 2 catégories (et là on entend la musique de la flûte ou de l’ocarina pour les connaisseurs) il y a ceux qui vont se lancer, qui sont encore à l’étape de projet et pour lesquels tout ceci n’est qu’un mythe puisque nous travaillons ensemble efficacement avec des outils qui vont répondre à leurs besoins identifiés et étudiés.

Et il y a ceux qui arrivent, après quelques années de pratique, désœuvrés et désemparés d’avoir fait tant de choses qui n’ont jamais marché (et ne marcheront sans doute jamais) et dont l’activité stagne, voire s’amenuise. Et c’est pour que vous ne fassiez pas partie de cette deuxième catégorie que j’ai décidé de l’ouvrir l’écrire.

[/fin du petit blabla]

Donc ! Une fois ce constat établi, que chaque action doit être réfléchie, étudiée stratégiquement et argumentée, je vous propose 5 actions que j’ai répertoriées qui ne sont certainement pas une priorité, ou du moins qu’on ne met pas en place correctement (dans l’ordre) et surtout pourquoi. Pourtant ce sont les évidences que tous les marketeux vantent et dont on voit les pubs partout…

Je ne changerai pas le monde .. Mais si au moins je peux vous éviter de perdre du temps et de l’argent, c’est déjà pas mal !

1. Les aimants à clients

Aussi connu sous le nom de leadmagnet ou encore optin … Ces “produits gratuits” se doivent d’être irréprochables, que ce soit sur le fond ou sur la forme. Car il confère votre professionnalisme, votre sérieux, votre crédibilité .. En bref : votre image de marque.

Et cela implique donc bien souvent de l’investissement en temps, en ressources et si vous n’êtes pas graphiste : financièrement aussi.
Sauf que … Les fameux M…eux dont je parle qui vous vantent tout cela … Vous disent qu’il faut en faire ..Mais ils ne vous explique pas pourquoi ni quoi faire ensuite  !

Alors que c’est là (!!) qu’il faut insister.

Pourquoi ne faut-il pas mettre la priorité sur les leadmagnets ?

Je ne vais pas vous faire l’intégral de la formation que j’ai créé sur le sujet … (il faut aussi que je mange .. comme tout le monde !)
Mais … En bref … L’optin que l’on crée, entre dans une démarche d’acquisition de leads. Donc déjà là … le hic : cela signifie que ces personnes ne seront pas qualifiées !

La qualification d’audience

Comprenez par là : qu’à peine un petit nombre pourrait être réellement intéressé par ce que vous proposez ! Le principe (qu’on pourrait appelé utopie) est de récupérer les adresses mails de clients potentiels. Or … Il est fort à parier que 90 % des téléchargeurs n’en feront pas partie.

Vous voulez un exemple concret ? Dans ce blog se trouve un dossier (donc une série d’articles) sur les relations presse. L’un des articles traite du fichier presse, un indispensable. Dans ce dernier, j’ai donc mis en opt-in, un exemplaire de mon propre fichier presse élaboré au fil du temps dans mon rôle d’attachée de presse.

Pensant simplement venir en aide aux entrepreneurs qui souhaiteraient utiliser ce biais pour gagner en visibilité. Bien sûr … Mon objectif est ensuite de proposer un accompagnement ou une de mes formations sur le sujet. Mais …. A mon grand étonnement, et en 3 ans d’existence … Les seules personnes ayant téléchargé cet exemplaire ne sont … Que des chargés ou assistants de comm’ ! (j’ai fourni un de mes outils de travail à des personnes dont c’est le métier de le créer !!!! Mais … C’est le jeu ma pauv’ Lucette comme on dit …).

Ceci est l’exemple flagrant (et inattendu pour le coup) d’un aimant à client qui n’en est pas un et qui ne m’apportera jamais rien (même si aujourd’hui je propose un programme de formation pris en charge à ce sujet) … Ce ne sont pas ces employés qui prendraient ni n’auraient le pouvoir et donc l’ambition de décider de cet “achat”.

CQFD : cet optin est inutile et non efficace pour moi.

Parce qu’il faut une préparation stratégique importante en amont

L’autre point et le plus important qu’on oublie dans le feu de l’action est le POURQUOI propose-t-on des contenus contre échange de mail ?

La réponse : pour pouvoir les intégrer à une liste de diffusion ! et qui dit diffusion, dit mailing et donc : stratégie de contenu !

Si vous n’aimez pas faire du mailing, et si vous ne voulez pas faire un travail de contenu récurrent, régulier et qualitatif (dont vous aurez préparé les premiers maillons en amont.. Alors .. Abstenez-vous !!!!

Il ne sert à rien de prendre les mails des gens si vous ne comptez pas vous en servir !

2. Les jeux concours

Les jeux concours sont à la mode côté “utilisateurs” et donc leads, mais ils ne sont pas au goût de tout le monde côté support (comme Facebook par exemple) :

  • car cela fausse totalement les données sur les habitudes consommateurs,
  • parce que selon le domaine d’activité ils ont tendance à faire fuir plutôt qu’à attirer (quand on ne voit plus que ça)
  • parce que tout comme le leadmagnet, ils n’intéressent que par leur gain, et ne qualifient pas (encore une fois) les participants.

Et le parcours client d’un tirage au sort rejoint celui du leadmagnet, à savoir : la récupération des données de contact, ou l’intégration du contact à une communauté. Pour lesquels le travail de contenu antérieur et surtout postérieur au jeu / à l’inscription vous demandera beaucoup d’énergie, de temps etc …

Et attention, dans les deux cas … Réside le même “problème” sociétal de 2020 : Le gratuit appelle le gratuit ! Personnellement, j’ai décidé (comme l’outratlantique depuis 2 ans) d’arrêter le GRATUIT. Cela n’amène que des personnes qui ne veulent rien dépenser et qui ne seront donc probablement jamais vos clients (ok .. Peut-être au bout de 5 ans à force d’échange sur les réseaux sociaux par exemple, mais qui vit avec 1 client tous les 5 ans ??)

3. Les réseaux sociaux

Là encore, la question de contenu se pose … Ok, il est indispensable aujourd’hui d’être sur les réseaux sociaux … Mais il ne faut pas le faire systématiquement ! Et surtout il est impératif de les choisir ! On ne va plus sur tous les réseaux. Il faut les choisir eux aussi avec soin et surtout diffuser un contenu authentique, régulier et autant attendu qu’inattendu.

Partager aussi des choses uniquement sur son entreprise n’est pas synonyme d’engagement. Il est important d’avoir une régularité et de nombreuses idées à diffuser pour travailler sa présence. Et tant que le seuil de la centaine d’abonnés ou fans n’est pas dépassé .. Notre visibilité est moindre. Donc là : PATIENCE est le seul mot d’ordre.

Et n’oublions pas que si seule votre famille vous a donné des “like” alors votre visibilité reste nulle. Puisque je vous le rappelle, l’idée est d’avoir des fans “clients potentiels”.

4. La pub Facebook

Et j’aurais pu élargir à la pub sur les réseaux sociaux de manière plus générale. Elle gène plus qu’elle n’attire. De ce fait, notre cerveau ne nous la montre même plus. Donc d’un point de vu lecture, elle ne sera pas pertinente.

Un ciblage peu performant

Bien que l’on détermine une audience, c’est un dire à type de profil à qui l’on souhaite montrer notre publicité, il faut être vraiment sûr que celui-ci est ok pour voir notre contenu promu. Combien d’entre vous êtes sur Facebook pour la famille (ou éventuellement les groupes à thèmes) ? Et combien encore se sentent concernés par la publicité qui sont diffusés ou les voit même encore ?

Les habitudes sont la ruine de nos actions. L’œil devient passif et le cerveau trie drastiquement pour n’aller qu’à ce qui l’intéresse.

Alors plutôt que de perdre du temps en pub .. Tentez d’autres approches ?

Un bon endroit ?

Une autre donnée importante à prendre en compte. En plus de l’acceptation de votre contenu publicitaire c’est aussi l’endroit où votre pub va être publiée. Comme dans mon exemple, si sur facebook on accepte d’être en contact avec les entreprises ou les marques, est-on ok avec le fait de voir de la pub ? Et plus précisément une pub sur votre produit ?

Les publicités pour certains produits ne trouveront jamais de public sur les réseaux (ou très peu, d’où l’importance de ROI et de son étude à posteriori).

Pour faire une analogie grossière… Nous avons tous besoin de papier toilette. Il en existe différente qualité. Mais … Verriez-vous même le plus soyeux dans les revues de presse ? Non ! Bien évidemment. Car ce ne serait pas du tout accepté pour les lecteurs.

Et bien sur la toile, c’est pareil ! Les réseaux ne sont pas fait pour toutes les entreprises ! Dans un but publicitaire je précise.

D’ailleurs, l’agro-alimentaire en est une parfaite illustration. Voyez-vous des pubs de votre magasin sur Facebook ? -> Non.
Les marques du secteur utilisent les réseaux sociaux à des fins de gestion client et éventuellement d’annonce de promotion, mais c’est tout. Leur vecteur n’est pas là. Et d’ailleurs … Même si ce n’est pas le sujet ici … Les réseaux sociaux tel que Facebook sont aujourd’hui des entrées de tunnels de vente mais certainement pas sa fin.

Un tunnel média inconnu !

Le dernier point sur lequel j’aimerais attirer votre attention est le tunnel d’attente publicitaire. Aujourd’hui Facebook et les autres marchent tellement qu’ils se retrouvent comme les chaînes TV. C’est ce qu’on appelle l’encombrement publicitaire.

On parle alors de tunnel publicitaire. Sur facebook, le système a fini par fonctionner comme sur Ebay : par les enchères. En fait, ce n’est pas vous qui décidez de votre sort. Selon la mise journalière choisie, vous apparaitrez ou non dans le feed des utilisateurs.

Plus l’enchère est élevée, plus vous passerez au meilleur moment. Donc concrètement aujourd’hui, avec 5 euros par jour, vous passerez en pleine semaine vers 15 de l’après midi ou du moins sur des horaires moins plébicités et donc moins visibles.

Pour rendre la pratique efficace, il est important de bien la penser et d’être vraiment différenciant avec un budget suffisamment conséquent (qu’on n’a généralement pas le luxe de dépenser au départ)

Alors avant de vous précipiter sur les ads, verrouiller d’abord toutes les étapes importantes de votre communication ainsi que celles de la création de communauté.

5. Le SEO

Le fameux référencement … Tous le monde en parle, tout le monde vous dit que c’est SUPER important d’être sur Google. Oui … Nous sommes d’accord bien sûr. Il est important de pouvoir être trouvé sur les moteurs de recherche. Cependant … Avec autant de sites sur internet que d’êtres humains sur la planète .. Croyez-vous que vous sortirez vraiment du lot ?

Le contenu est la clé d’un bon référencement (comptez 100 articles sur un blog pour ne serait-ce qu’attirer l’attention des moteurs de recherche), alors il faut du temps, de la patience et une bonne plume pour espérer être à l’affiche !

Le SEO est une affaire de patience et de partage. Et plus on est passionné, plus il est facile d’écrire sur nos sujets, et plus nous serons visibles au bout d’un certain temps.

Mais tout miser sur le référencement risque fort de vous ralentir et de mettre votre entreprise en danger. Puisque vous ne pouvez pas vous permettre d’attendre que cela arrive un jour (enfin … Certains non, mais pas sûr qu’ils fassent partie de mon lectaurat).
L’autre moyen d’arriver en 1ère page de Google sera l’achat – encore une fois – d’ads. Mais il faudra un budget assez conséquent pour en avoir des retours rapides !

Donc pour cet axe marketing, pensez surtout passion et partage et le reste suivra. Mais ne vous focalisez pas non plus dessus. Et gardez en tête que la patience reste le meilleur vecteur de résultat.

 

En conclusion

J’aimerai simplement vous rappeler que la communication n’est pas une affaire de “faire” parce qu’il faut faire, ou parce qu’on vous dit de faire, ou encore parce que tout le monde le fait. Non, vos actions dépendent de la stratégie élaborée qui permettra des actions les plus efficaces possibles pour une rentabilité maximale ! Mais .. C’est un autre sujet 😊

Vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager !
ou à cliquer sur le 💟 😉

(vous avez les boutons à droite)

5 actions marketing qui vous font perdre du temps pour rien - NCN Comm', spécialiste Communication allbound - Lyon-vallée d'azergues

Vous souhaitez être informé de
la publication d’un nouvel article ?

Inscrivez-vous et recevez directement le lien dans votre boite mail 😉
ou bien

Les coquilles, ce n’est pas que dans les omelettes … et ça arrive même aux grands Chefs ! Alors si j’en ai manqué, n’hésitez pas à me les signaler ;-). Pour cela, sélectionnez le texte à corriger puis tapez Ctrl + Entrée . Merci d’avance de votre contribution 😘

Comment avez-vous trouvé cet article ?
Ce qu'ils en ont pensé
[Total: 2 Average: 4.5]

Centre de préférences de confidentialité

Indispensables

permet la gestion des cookies - récolte le consentement pour 2 ans

PHPSESSID

Gestion des consentements

Permettent de récolter votre consentement et vos réglages sur ce qui est enregistré ou non.

catAccCookies, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Analytics

Cookies de statistiques de navigation

gadwp_wg_default_dimension, gadwp_wg_default_metric, gadwp_wg_default_swmetric

autres

cookies d'utilisation de l'administration du site - uniquement auprès des administrateurs de ce site

tk_ai, wp-settings-5, wp-settings-time-5

Et si vous receviez mes prochains articles en avant première dans votre boite mail ?

votre mail ne sera jamais prété, échangé ou vendu (burk !)

Merci pour votre inscription ! Une demande de confirmation vous a été envoyé par mail ;-)

Pin It on Pinterest

Share This

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :